Actualités

Départ le 22 mai 2016

00

/J

JOURS

00

/H

HEURES

00

/MIN

MINUTES

00

/S

SECONDES

Octobre Rose, le témoignage de Nathalie

08 Octobre 2019

Un véritable défi personnel, pour la première course de ma vie à 43 ans !

« Tout a commencé le 22 mai 2014. Trois jours avant je recevais ma première chimiothérapie, car j’avais à l’époque une autre épreuve à surmonter, celle du cancer du sein. C’est en voyant le départ de la Course du Viaduc sous ma fenêtre que j’ai décidé de me lancer moi aussi à l’assaut des 23,7 km, lors de l’édition suivante.

 

Pour commencer, ma remise en forme s’est faite tout en douceur. La pratique de la marche nordique m’a permis de récupérer forces et assurance, d’améliorer mon endurance, ma respiration, tout ça avec le Viaduc de Millau en toile de fond. Marcher à l’air libre et se vider l’esprit… que du bonheur !

 

Mes objectifs lors de la course : faire des selfies sur le viaduc, arriver avec mon groupe vers 13h ou un peu plus tard et fêter ça comme prévu… Loin de l’esprit de compétition, je voulais prendre du plaisir pour ce moment unique. Et je n’ai pas été déçue… 4h07 d’intenses moments inoubliables !

 

Le départ a été émotionnellement très intense : une fierté personnelle m’a envahie. Les encouragements de mon mari, de ma famille, des amis, des collègues de travail m’ont donné un punch incroyable.

 

La fameuse montée s’est très bien passée, sans aucune difficulté car j’étais suffisamment entraînée : j’ai même doublé des coureurs qui avaient un coup de mou, excitée d’enfin découvrir la grande traversée du viaduc !

 

Ensuite, tout s’est enchainé : les nombreuses pauses photos, la bise au bitume du viaduc, les encouragements des autres coureurs et surtout d’intenses moments avec mon amie Christine, dans la même situation que moi. Nous étions bien là, défiant le viaduc et le cancer main dans la main !
Les derniers mètres avant l’arrivée ont été incroyables. Les larmes ont coulé quand j’ai vu mon nom s’afficher en grand sur le tableau numérique. Passer la ligne d’arrivée avec mon groupe, puis partager ce moment avec mon mari et mes amis, qui m’ont attendue sous la pluie, a été la plus belle des récompenses !

 

Aujourd’hui encore, une photo sur mon bureau me rappelle ce que je suis parvenue à faire et m’encourage à ne jamais baisser les bras. »

 

 

 

Octobre Rose, le témoignage de Nathalie
TOUTES LES ACTUALITÉS
Actus